Chroniques

La chambre de lactation

Par Frédéric Soulier

Ma lecture, mon avis

Si seule dans une maison perdue dans les bois, je prendrais un livre à lire. Se ne serai sans doute pas le roman de Frédéric Soulier, la chambre de lactation. Pourquoi? Il en faut beaucoup, au niveau littéraire, pour faire peur. Toutefois durant la lecture de son roman, Frédéric Soulier a réussi à faire apparaitre des frissons de peur sur mes bras. Bravo monsieur vous y êtes arrivé.

Par contre, l’auteur m’a déçue un peu. J’aurai voulu un peu plus de description. Cela sent la merde? Oui mais, encore quelle type de merde? J’aurai aussi voulue que l’on soit plus projeté dans la tête des individus. Hum, finalement pas trop non plus. Je tiens à garder toute ma raison.

Un livre pour un public averti l’auteur dit. Et bien je vous avertis moi aussi : il n’y a pas de jolie princesse dans ce bouquin. Estomac de porcelaine s’abstenir. Avant de lire cette œuvre, j’ai lu presque toutes les critiques à son propos sur la toile. Je voulais être la mieux outiller possible pour affronter tous les monstres et cauchemars que se livre contient.

J’ai aimé que tout au long du roman nous ayons pu comprendre le mécanisme mental des personnages. Savoir pourquoi ils sont, ce qu’ils sont devenus aujourd’hui. Ce fut la première fois où je n’ai pas souhaité être dans mon bouquin. Je le souhaite à personne, impossible de sortir indemne de se livre. Il m’a marquée. Dernier avertissement : bon moment littéraire garanti quand même.

Prenez garde où vous mettez les pieds. Vous ne savez pas si la chambre la plus étrange de votre vie n’est pas là-haut…

Quatrième de couverture
Luigi Rémaux et Martial Zantiva sont deux jeunes hommes qui arrondissent leurs fins de mois en commettant des cambriolages dans leur région. Quand Luigi, technicien en hydrocurage, intervient chez une riche notable qui vit seule dans un manoir isolé, au milieu d’un domaine de plusieurs hectares, il croit avoir trouvé la victime idéale. Mais la rapine ne va pas se dérouler comme prévu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s