Chroniques

La forêt

Par Luca Tahtieazym

Ma lecture mon avis…

L’auteur est plus rapide pour écrire que je le suis pour trouver le bouquin qui me fait envie au moment où j’écrit ces lignes. Un livre qui rend dingue tenez le pour dit. Dingue comment? Attendez la suite de la chronique. Pour commencer, l’on retrouve les personnages portant les même prénom que dans son bouquin précédent. Cela doit être prémédité, n’est-ce pas Luca? Une forêt je vous le dit ne devrait plus vous apaiser après cette lecture des plus enivrante au possible. C’est la première fois que j’en perd mes mots de tourner la dernière page d’un livre. Luca! J’attend le prochain livre avec impatience dit moi qu’il est écrit!

Quatrième de couverture

N’ENTREZ PAS DANS CETTE FORÊT, VOUS POURRIEZ NE JAMAIS EN SORTIR…

1958.

Lors d’une sortie scolaire, sept enfants s’égarent en forêt et se réfugient dans une cabane abandonnée, au centre d’une clairière.

Très vite, ils réalisent que toute tentative de fuite les ramène systématiquement à leur point de départ. Un constat s’impose : ils sont prisonniers.

Et le pire n’est peut-être pas cette Chose qui rôde la nuit ; le pire, pour un survivant, ce sont parfois les autres survivants…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s